Pages

mardi 28 janvier 2014

Il est encore temps...

De vous souhaiter une belle et douce année 2014.

De tout coeur, je vous souhaite une année riche en bonheurs petits et grands, avec une bonne santé pour vous et vos proches... Une année remplie d'amour et d'amitié, de rires et de belles découvertes. Une année qui nous conduise vers toujours plus de naturel et d'écologie, en cuisine, en cosmétique, et dans tout notre quotidien.

(Flexi Mega - Roman Stone Lite Sapphire)

Merci à tous ceux qui lisent ce blog et l'enrichissent par leurs commentaires. Même si d'autres priorités m'empêchent de nourrir ce blog aussi souvent que je l'aimerais, je lis et j'apprécie chacune de vos interventions ; et certains messages empreints de poésie me vont particulièrement au coeur.

Bonne année à tou-te-s !

vendredi 18 octobre 2013

L'histoire du coiffeur qui ne voulait pas couper les cheveux

Au printemps dernier, une grande lassitude capillaire s'est installée en moi. Mes cheveux sont en chignon tous les jours, et j'étais si fatiguée, je voulais pouvoir les détacher plus, les voir encadrer, égayer mon visage tiré. Ce sentiment perdurant au fil des mois, j'ai décidé d'aller voir le coiffeur. Pas n'importe lequel : il coiffe l'un de mes proches, qui porte les cheveux aux épaules, et ressort toujours avec exactement la longueur et le style désirés. Ce coiffeur est aussi un artiste, au sens propre du terme : son salon est décoré par ses créations.

Je prends rendez-vous, non sans appréhension tout de même. J'entre chez lui, le coeur battant. Il finit avec une cliente, se retourne, regarde mes cheveux que je venais de détacher ; me demande ce que je souhaite : une coupe aux hanches, avec un dégradé peut-être pour donner plus de mouvement, de gaieté.

Sa réaction, vous l'avez déjà devinée à travers le titre de cet article. Ce coiffeur m'a expliqué qu'il ne pouvait pas me couper les cheveux, car ma chevelure était exceptionnelle ; qu'un dégradé sur cheveux très longs se devait d'être très prononcé pour donner du mouvement, et que j'en serais forcément déçue. Selon lui, la longueur et l'épaisseur que j'avais jusqu'aux pointes témoignaient du soin et de l'attachement que je portais à mes cheveux, et je risquais de regretter rapidement ma décision. Il ne voulait pas être la cause de ce regret. Il était évident à en juger par l'état de mes pointes que je n'avais pas besoin de lui pour entretenir ma chevelure et l'égaliser ; et que je ne venais pas juste pour un petit rafraîchissement que je savais déjà faire moi-même.

Non content de perdre une cliente (et donc de l'argent), il m'a gardée encore quelques minutes, pour me demander comment j'entretenais ma chevelure et me donner quelques conseils (avant tout, éviter les queues de cheval avec un élastique, attacher en chignon souple, choses que je fais déjà comme ce blog l'atteste et vous l'enseigne). A validé l'usage d'huiles en masque pré-shampooing. M'a conseillé de recouper à la fin de l'été. Nous nous sommes dit au revoir ; et je suis ressortie, la chevelure intacte.


Vous vous en doutez, cette histoire m'a fait réfléchir. Pour maintenant, je garde mes cheveux longs. Certes, le chignon continue de constituer ma coiffure quotidienne. J'ai tout de même raccourci ma chevelure : elle avait tendance à être à mi-cuisses ces dernières années (115 cm), j'ai décidé de la maintenir un peu plus courte (90 - 100 cm) afin de pouvoir porter mes cheveux détachés plus aisément. 

Un jour sans doute, ma chevelure sera (relativement) plus courte et plus "structurée". Mais ce jour n'est pas encore venu. J'ai trouvé la longueur que j'aime, et c'est un tel plaisir que de plus avoir qu'à l'entretenir, et recouper une fois tous les six mois pour égaliser les pointes.

A toi, coiffeur amoureux des belles chevelures, je te dis merci, et te rends hommage sur cette page.

jeudi 3 octobre 2013

Je reviens bientôt !

Bonjour à tou-te-s !

Je sais, je sais, j'ai rouvert ce blog mais je ne l'ai pas beaucoup mis à jour depuis...

Ce n'est pas l'envie qui m'en manque ! Ma vie est particulièrement bien remplie en ce moment, avec notamment un déménagement, qui fait suite à de longues séances de peinture (peinture 100% naturelle et saine, j'espère vous en reparler bientôt). J'ai hâte de m'installer et de reprendre doucement un rythme sur ce blog, je pense souvent à ce dont j'aimerais vous parler...

Pour souffler hier, entre travail, coups de peinture et cartons, j'ai réussi à chouchouter mes cheveux comme je le fais trop rarement ces mois-ci : bain d'huile d'argan toute une nuit, shampooing puis masque que j'ai laissé poser une heure (... le temps de faire quelques cartons !). Vous en conviendrez tou-te-s, c'est le genre de petite chose qui fait un bien fou, et qui finalement ne prend pas tant de temps puisqu'on peut s'activer (... ou pas !) tandis que huile ou masque posent !

Cela fait bien longtemps que je n'ai pas créé mon propre masque ou après-shampooing, et ça me manque, car je ne trouve pas complètement mon bonheur en magasin. Je viens d'emballer mon matériel à popotte, et forcément, ça me donne envie de remettre la main à la pâte...

La suite au prochain numéro ! Très bel automne à vous.
Et un grand merci pour vos commentaires, chacun d'entre eux me fait très plaisir.
 

vendredi 12 juillet 2013

Idées de coiffures autour du bandeau (headband)

Bonjour !

Pour égayer un peu nos chevelures en cette période estivale, j'ai eu envie de vous donner de petites idées de coiffures avec un bandeau coloré. Bien sûr, ces idées ne sont nullement exhaustives, il y a de quoi faire plein de choses avec ce petit accessoire tout simple. J'aime beaucoup utiliser le mien pour ajouter un peu de peps à ma tenue.


Le bandeau d'un joli carmin vient de chez www.accessoirescheveuxchic.com.

Très bel été à tou-te-s !!